Verifica di storia

 

Les Lumières (Clil)

 

Nome e cognome…………………………….

Classe e data……………………………

 

1.     Égalité entre citoyens et démocratie

 

« Par quelque côté qu’on remonte au principe, on arrive toujours à la même conclusion : savoir que le pacte social établit entre les citoyens une telle égalité qu’ils doivent jouir tous des mêmes droits (…).

Les lois sont les expressions de la volonté générale, et le souverain ne saurait agir que quand le peuple est rassemblé (…).

Il faut que les assemblées se réunissent périodiquement. Et rien ne doit empêcher ces réunions.

Dès l’instant où le peuple est légitimement réuni en assemblée souveraine, il représente les forces de l’État. Alors, la personne du dernier citoyen est aussi inviolable et sacrée que celles des gouvernants »

                                     D’après Rousseau, Du contrat social, Paris 1762

 

a.     Quel principe Rousseau met-il en évidence dans le premier paragraphe ?

b.     Qui fait la loi d’après le deuxième paragraphe ?

c.      Quelle forme doit prendre la démocratie souhaitée par le philosophe ?

 

 

2.     Ce que veulent les encyclopédistes

 

« J’ai dit qu’il n’appartenait qu’à un siècle philosophe de tenter une encyclopédie (…). Il faut tout examiner, sans exception (…) Il faut rendre aux sciences et aux arts une liberté qui leur est si précieuse (…). Il fallait un temps raisonneur, où l’on ne cherche plus les règles dans les auteurs mais dans la nature »

                   Diderot et D’Alembert, Prospectus pour l’Encyclopédie, 1750

 

a.      Expliquez les expressions « siècle philosophe » et « temps raisonneur ».

 

 

 

 

 

Verifica di storia

 

Les Lumières (Clil)

 

Nome e cognome…………………………….

Classe e data……………………………

 

 

1.     « Ose savoir »

 

« Les Lumières se définissent comme la sortie de l’homme hors de l’état de minorité où il maintient par sa propre faute. La minorité, c’est impuissance à se servir de sa raison sans être guidé par autrui. Elle est due à notre propre faute quand elle résulte non pas d’un manque de résolution et de courage pour s’en servir sans être dirigé par autrui. Ose savoir. Aie le courage de te servir de ta propre raison ! Tel est le mot d’ordre des Lumières. Or, pour répandre ces Lumières, il n’est rien requis d’autre que la liberté (…). L’usage public de notre raison doit toujours être libre, et lui seul peut répandre les Lumières parmi les hommes ».

Kant, Qu’est-ce que les Lumières ? 1784

 

a.     Que faut-il entendre par « minorité » de l’homme ? Quelles forces l’y maintiennent ?

b.     Comment l’individu peut-il s’affranchir de cette minorité ?

c.      Quelle est la condition nécessaire à cette émancipation ?

 

 

2.     Article « autorité politique » de l’Encyclopédie

 

« Aucun homme n’a reçu de la nature le droit de commander aux autres. La liberté est un présent du ciel, et chaque individu de la même espèce a le droit d’en jouir aussitôt qu’il jouit de la raison. La puissance qui s’acquiert par la violence n’est qu’une usurpation et ne dure qu’autant que la force de celui qui commande l’emporte sur celle de ceux qui obéissent (…). Le prince ne peut donc pas disposer de son pouvoir et de ses sujets sans le consentement de la nation ».

                                               Diderot, Encyclopédie, 1751-1772

 

a.     D’après le document, l’Encyclopédie est-elle un simple dictionnaire de connaissances ? Justifiez votre réponse.